La mort dans les bois, Tana French (2007)

"Un soir d'été, alors que tous leurs camarades ont déjà regagné leurs maisons pour le dîner, trois enfants ne ressortent pas des bois sombres et silencieux où ils ont passé l'après-midi. La police finit par retrouver un seul garçon, indemne mais terrorisé, agrippé à un tronc d'arbre, les chaussures emplies de sang. Il ne se rappelle rien. On ne retrouvera jamais ses deux amis. Vingt ans plus tard, Rob, l'unique rescapé devenu inspecteur de police, se garde bien de dévoiler son passé, même à son entourage le plus proche. Mais une fillette est assassinée, comme offerte en sacrifice sur un autel celtique, dans ces bois de la banlieue de Dublin qu'il traversait après l'école. Tandis qu'il se précipite sur les lieux pour essayer de résoudre ce crime atroce, il est assailli par des lambeaux de souvenirs qui le hantent encore. Un thriller psychologique remarquablement abouti, qui explore la noirceur tapie sous les vies ordinaires."

C'est en flânant du côté des romans policier à la bibliothèque que je suis tombé sur ce livre. Au début, j'ai pensé que ça n'allait pas m'intéresser, mais j'avais en fait confondu l'auteur avec une autre dont le nom ressemble et dont je n'avais pas du tout aimé le livre que j'avais lu. Du coup, quand j'ai réalisé que non, je ne connaissais pas Tana French, et qu'en plus la quatrième de couverture donnait envie, le livre a fini dans mes mains.

Le narrateur est Rob Ryan, policier dans le coin d'Irlande dont il est originaire. Enfant, il a été au coeur d'une affaire non-résolue, sous le nom d'Adam Ryan : alors que lui et deux amis, Jamie et Peter, jouaient dans les bois près de leur lotissement, ils ont disparus et seul Rob a été retrouvé, mais il était incapable de se souvenir de quoi que ce soit. Quant à ses amis, le mystère demeure. Or cette histoire ressort vingt ans plus tard lorsque le cadavre d'une fillette est retrouvé près de ce même lotissement, sur un chantier de fouille archéologiques préventives en vu de la construction d'une autoroute. Mais comme Adam Ryan est devenu Rob Ryan, personne n'est au courant, à part sa coéquipière et amie, Cassie Maddox.

J'ai beaucoup aimé ce roman pour tout un tas de raisons. Déjà, l'intrigue, qui est prenante et fait que je n'ai pas lâché le livre, je voulais en savoir plus, toujours plus. En plus de cela, les personnages sont bien construits, de même que leurs relations, c'est réaliste, il y a de la profondeur et les clichés sont évités (même si la relation entre Rob et Cassie peut être un peu caricatural, mais ça s'intègre dans le reste, qui est très bien). Dernier point qui m'a plu mais qui peu décevoir ou frustrer : c'est le côté inachevé. Disons-le tout de suite, tout n'est pas résolu à la fin du livre, tous les coupables ne sont pas arrêtés, ni même connus. Et même si c'est en effet insatisfaisant, c'est réaliste dans le sens où on ne trouve pas toujours les coupables, où tout ne s'agence pas parfaitement pour aboutir à une affaire résolue sans zone d'ombre. Donc j'ai passé un bon moment avec ce livre, mais le fait qu'il reste plein de points d'interrogation à la fin peut en frustrer plus d'un(e) !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...